LANGUAGE OF INSTRUCTION AND ETHNIC DISPARITIES IN SCHOOL SUCCESS

Mahsa Bakhshaei, Theophano Georgiou, Marie Mc Andrew

Abstract


In Quebec’s French-language secondary schools, youth originating from South Asia have the highest dropout rate among all immigrant-origin students, whereas in the English sector, their coethnic peers have a more positive academic profile than third-plus-generation students. Using quantitative data, this paper aims to understand the difference in school performance between these two groups. Firstly, we examine their performance through three indicators: school delay, graduation, and dropout rates. Secondly, we contrast their profile through nine characteristics. Finally, we discuss the influence of each group’s characteristics on graduation. The results reveal that the difference in performance is largely due to the characteristics of the French-sector students. The English-sector students’ success is not significantly related to having English as mother tongue or as language spoken at home.

LA LANGUE D’ENSEIGNEMENT ET LES ÉCARTS DE RÉUSSITE SCOLAIRE AU SEIN DES GROUPES ETHNIQUES 

Au Québec, dans les écoles secondaires de langue française, les jeunes d’origine sud-asiatique ont le taux de décrochage le plus élevé parmi les élèves issus de l’immigration, alors que dans le secteur anglais, leurs compatriotes ont un profil académique plus positif que les élèves de troisième génération et plus. En utilisant des données quantitatives, cet article vise à comprendre la différence de performance scolaire entre ces deux groupes. Tout d’abord, nous examinons la performance à travers trois indicateurs : le retard scolaire, l’obtention du diplôme et le taux de décrochage. Nous comparons ensuite le profil de chaque groupe selon neuf caractéristiques. Enfin, nous discutons de l’influence des caractéristiques de chaque groupe sur l’obtention du diplôme. Selon les résultats, la différence de performance est due en grande partie aux caractéristiques des élèves du secteur français. La réussite des élèves au secteur anglais n’a pas été significativement liée au fait d’avoir l’anglais comme langue maternelle ou comme langue d’usage à la maison.


Keywords


school success; secondary school; immigrant-origin students; language of instruction; South Asia; Quebec; quantitative analysis

Full Text:

PDF HTML