PERSPECTIVE CROISÉE SUR LA COLLABORATION PROFESSIONNELLE DES ENSEIGNANTS DANS TROIS CONTEXTES SCOLAIRES EN COLOMBIE-BRITANNIQUE

Marianne Jacquet, Diane Dagenais

Abstract


RÉSUMÉ. Dans cet article, nous examinons la collaboration professionnelle sur un échantillon d'enseignants oeuvrant dans trois contextes différents en Colombie-Britannique (l'école anglophone, l'école francophone, et l'école à double voie qui abrite un programme d'immersion française en co-existence avec un programme anglophone). Les données ont été recueillies à l'aide d'entrevues et de questionnaires auprès de directions d'écoles, d'enseignants et d'administrateurs, dans le cadre d'une vaste recherche pan-canadienne sur l'évolution du personnel scolaire (2002-2007) et ont été analysées à l'aide des logiciels SPSS et N6. L'analyse des données révèle que ce sont les enseignants oeuvrant dans les programmes d'immersion en français dans les écoles à double voie, disent qu'ils collaborent le plus entre eux, en particulier aux niveaux de l'échange et de la construction de matériel pédagogique, ainsi que de la planification de l'enseignement. À l'inverse, ce sont dans les écoles francophones où on fait moins souvent référence à la collaboration. Nous suggérons, que des facteurs sociologiques et identitaires propres aux défis et contraintes de l'enseignement en milieu minoritaire permettent de comprendre les différences notées dans le niveau de collaboration entre enseignants dans les trois contextes.


COMPARATIVE PERSPECTIVE ON PROFESSIONAL COLLABORATION AMONG TEACHERS IN THREE SCHOOL CONTEXTS IN BRITISH COLUMBIA

ABSTRACT. In this article, we examine professional collaboration among a sample of teachers working in three distinct language contexts in British Columbia (the anglophone schools, the francophone schools and dual-track schools that house the French Immersion programs alongside English programs). The data were gathered using interviews and questionnaires with school principals, teachers and administrators as part of a larger pan-Canadian study on the évolution of school personnel (2002-2007). The data were analyzed using SPSS and N6 software packages. The analysis reveals that teachers working in French Immersion programs in dual-track schools collaborate the most, particularly with respect to the exchange and construction of pedagogical materials and planning instruction. Conversely, it is in French schools that the degree of collaboration is the weakest. We suggest that sociological and identity issues related to the challenges and constraints of teaching in a minority language setting can explain the differences noted in the level of collaboration between teachers in the three contexts.



Keywords


collaboration entre enseignants; programmes de langue; contexte francophone minoritaire.

Full Text:

PDF