I DREAMED I SAW HILDA NEATBY LAST NIGHT: SO LITTLE FOR THE MIND AFTER 50 YEARS

Mike Corbett

Abstract


ABSTRACT. It has been nearly fifty years since the publication of So Little for the Mind, Hilda Neatby's controversial conservative attack on what she understood as "progressive education." This paper argues that Neatby's book remains important reading despite its limitations and its context. Neatby's work represents what I call a 'big dream' in educational thought. It is an educational text that is passionately anti-scientific in its structure and argument; it represents a fundamental liberal humanist critique of educational theory and research. Neatby's work is important for the way in which it initiates contemporary conservative educational critique in Canada, but also because it anticipates post-structural arguments about the radical intrusiveness of a focus on the "whole child" in the context of the modern educational apparatus. Finally, I critique some of Neatby's key assumptions and relate these to an autobiographical account of the educational experience of one small-town Nova Scotian family from the 1920s.

CETTE NUIT j'AI REVÉ D'AVOIR VU HILDA NEATBY: SI PEU POUR L'ESPRIT 50 ANS APRÈS

RESUMÉ. Presque 50 ans se sont écoulés depuis la publication de Sa Little far the Mind (Si peu pour l'esprit), l'attaque conservatrice et controversée de Hilda Neatby contre "l'éducation progressive" telle qu'elle l'avais percue. L'article présent démontre que le livre de Neatby reste une lecture importante malgré son contexte et les limites de son sujet. Le travail de Neatby constitue ce qu'on peut appeler "un grand rêve" de la pensée en éducation. De par sa structure et par son argumentation, son texte se révèle passionément anti-scientifique, représentant ainsi une critique de la théorie et de la recherche en éducation qui demeure fondamentale, libérale et humaniste. Le travail de Neatby demeure important par sa façon d'introduire une critique conservatrice et contemporaine dans le milieu de l'éducation au Canada, mais également par sa façon de présager une argumentation post-structuraliste au sujet du danger d'intrusion radicale que comporte l'approche de "l'enfant global" (the "whole child") dans le contexte d'une organisation scolaire moderne. En dernier lieu je critique quelqu'unes des suppositions de base de Neatby en établissant le rapport de celles-ci à un récit autobiographique d'une famille nouvelle écossaise et son vécu scolaire dans une petite ville des années 20.

Full Text:

PDF