VOICE IN WRITING

Nicholas J. Aversa, Michael Tritt

Abstract


There is a need to clarify the concept of "voice in writing". Theorists, who advocate writing as a "process", (Romantics) see "Voice" as an all important but nebulous quality of good writing. Rhetoricians (Classicists), on the other hand, can specify those features of language which constitute "voice." Teachers who attend to such rhetorical features will be better able to comment on "voice" in student papers, because they will have a more concrete body of information to draw upon. The writer chooses a mask and invents an audience. By manipulating language, he can control the "voice" he wishes to present to the reader.

RÉSUMÉ

Il est nécessaire d'expliciter le concept de "voix dans l'écriture". Les théoriciens de "l'optique processus" (romantiques) considèrent que la "voix" est une qualité essentielle mais nébuleuse de la bonne écriture. Les rhétoriciens (classicistes) d'autre part, sont capables de préciser les caractéristiques du langage qui constituent la "voix". Les enseignants qui s'occupent de ces caratéristiques rhétoriques seront mieux en mesure de faire des observations sur la "voix" dans les devoirs de leurs élèves, car ils disposent d'une plus grande masse de données à ce sujet. L'écrivain choisit un masque et s'invente un public. De par sa manipulation du langage, il arrive à contrôler la "voix" qu'il souhaite présenter à son lecteur.

Full Text:

PDF