DEVELOPMENT VERSUS LIBERATION

John Warnock

Abstract


Why is it that of all the sciences it is those that study human behaviour that seem least human about it? You often get the feeling that the objects studied hardly belong to the same species as those studying them; they would be unlikely to share any jokes about their common lot. Wamock takes us up the garden path towards a little theatre in which he seeks to present a little play, about the two prevailing themes in contemporary talk about education; he brings on some pleasant puppet-like figures to act it out (symbolically, as puppets do); he seeks a comic ending. Why comic? Recause that is the realistic way to reconcile differences where human beings are concerned, including differences of theme. And then, to our distinct unease, we find that we have come rather too willingly up that garden path ourselves; that isn't really a puppet up there.

RÉSUMÉ

Comment se fait-il que de toutes les sciences, ce soient celles qui étudient le comportement humain qui semblent le plus inhumaines? On a souvent l'impression que les objets étudiés n'appartiennent pas à la même espèce que ceux qui les étudient; il est douteux que ces derniers veuillent plaisanter sur leur sort commun. Warnock nous entraîne vers un petit théâtre où il cherche à nous présenter une pièce sur les deux thèmes qui dominent aujourd'hui les conversations sur l'éducation; la pièce est jouée par marionnettes qui miment leur rôle de manière symbolique; la conclusion se veut comique. Pourquoi comique? Parce que c'est l'une des manières réalistes de concilier des différences, lorsqu'il s'agit d'êtres humains, notamment des différences de thèmes, et, à notre grande surprise, nous nous apercevons que nous avons embarqué un peu trop spontanément à bord de ce bateau; ce ne sont peut-être pas vraiment des marionnettes que nous voyons sur la scène.

Full Text:

PDF