TWO WRONG STEPS FOR CURRICULUM: STRUCTURES OF KNOWLEDGE AND STAGES OF DEVELOPMENT

Kieran Egan

Abstract


It seems natural enough to resort to one or other of two related lines of enquiry when submitting education to serious study. After all, we have the familiar play upon words in answer to the question, what do you teach? Some answer as expected by giving the name of a branch of knowledge; others, more provocative, will say "children", or words to that effect. So curriculum-making has tended to rely on the results either of analyzing the structure of knowledge, or of detecting stages of development in individuals. Kieran Egan is not quite too polite to say so - he thinks both are a waste of time for people in education, and points to history curriculum as his example. Worse, they have commandeered all room for thought about curriculum, preventing adequate follow up of such productive and genuinely educational ideas as Whitehead's - of a stage of "romance" preceding a stage of "precision". Psychological stages are irrelevant in an essentially cultural process such as education is. The search for structures of knowledge is less harmful as an influence, but only because it has been less influential.

RÉSUMÉ

Rien ne semble plus naturel que de recourir à l'un ou l'autre des deux modes d'enquête courants lorsqu'on soumet l'enseignement à une étude sérieuse. Après tout, on peut toujours jouer sur les mots lorsqu'on nous interroge sur ce que l'on enseigne. Certains répondent par le nom de leur dicipline; d'autres, qui sont plus provocateurs, répondent par le mot "enfants" ou d'autres mots du même genre. C'est pourquoi l'élaboration des programmes est souvent basée sur l'analyse de la structure des connaissances ou sur le dépistage des stades de développement chez l'être. Kieran Egan n'est pas assez poli pour le dire (il pense que les deux méthodes sont une perte de temps pour les spécialistes de l'éducation) et il cite à titre d'exemple les programmes d'histoire. Pis encore, ils ne permettent plus de réfléchir aux programmes d'études, et empêchent de tirer parti d'idées pédagogiques aussi fructueuses que celles de Whitehead, qui pensait que le "charme" précédait la "précision". Les stades psychologiques sont hors de propos dans un processus essentiellement culturel comme l'éducation. La quête de structures de connaissances est moins préjudiciable comme influence, mais seulement du fait qu'elle est moins influente.

Full Text:

PDF