The need for equality in education: An intersectionality examination of labeling and zero tolerance practices

Wanda Cassidy, Margaret Jackson

Abstract


The authors observe that students in school who exhibit challenging
behaviours are given labels such as “severe behaviour,᾿ “troubled,᾿
or “violent᾿ and that these negative labels have repercussions on students.
School administrators also employ zero tolerance policies without addressing
the root causes of negative behaviour. Using students’ self-reports the
authors note the negative effects of labeling and zero tolerance practices on
children and schools, and discuss the implications for society as a whole. They
conclude with recommendations for changes in policies and practices that
more carefully consider the systemic sources of the behaviour, and that align
more closely with fundamental educational goals and the Canadian Charter
of Rights and Freedoms.

LE BESOIN D’ÉGALITÉ EN ÉDUCATION : UN EXAMEN INTERSECTIONEL
DES PRATIQUES D’ÉTIQUETAGES ET DE ZÉRO TOLÉRANCE
RÉSUMÉ. Pour contrôler les étudiants qui montrent des comportements violents
à l’école, les éducateurs les catégorisent et les étiquettes par des termes de
comportements sévères et utilisent des politiques de tolérance zéro. En utilisant
des autoportraits d’étudiants, des jurisprudences, des résultats d’études à
grandes échelles, et en prenant en considération une école exemplaire, nous
notons les aspects négatifs de la politique de zéro tolérance, de l’étiquetage
des élèves et nous discutons les implications de la société dans son ensemble.
Nous concluons avec des recommandations, pour des changements dans les
politiques et les pratiques, qui considèrent plus prudemment les sources systématiques
du comportement, et qui se rapprochent plus étroitement des buts
fondamentaux de l’éducation et la Charte canadienne des droits et libertés.

Keywords


behavioural problems; zero tolerance; Canadian Charter of Rights and Freedoms; policy issues; equality in education; freedom of expression

Full Text:

PDF