PERCEPTIONS OF LOCAL CONTROL IN A FIRST NATIONS TRIBAL COMMUNITyl

K.P. Binda

Abstract


ABSTRACT. Local Management of schools, commonly called Local Control (LC) or Community Control (CC), is an established policy of Canada's First Nations. However, little is known about the operation of LC at the community level. The present study was designed to identify community perceptions about the implementation of LC in a tribal community in Manitoba using assumptions from position papers of the Assembly of First Nations - that an informed and involved community would better bring about school effectiveness. The subjects for this study were 47 males and 53 females from three communities in the tribal organization. Data analyses were cattied out using analysis of variance. While ANOV A revealed no significant differences between the communities for five of the tested constructs, the simple statistics and cross tabulation data indicate that the devolution process has not produced anticipated results. Consequently, First Nations should re-examine how they are implementing LC.

RÉSUMÉ. La gestion locale des écoles, plus connue sous le nom de contrôle local (CL) ou encore de contrôle communautaire (CC), est une politique bien établie des premières nations du Canada On sait toutefois très peu de choses sur le fonctionnement du contrôle local au niveau communautaire. Cette étude a été conçue pour identifier les perceptions communautaires sur la mise en place du CL dans une communauté tribale du Manitoba en pattant des hypothèses émises dans les déclarations de principe de l'assemblée des premières nations selon lesquelles une communauté avisée et active est plus susceptible d'atteindre à l'efficacité scolaire. Les sujets de cette étude se composaient de 47 hommes et 53 femmes de ttois communautés à organisation tribale. L'analyse des données a été entreprises au moyen d'une analyse de variance. Alors qu'ANOVA ne révèle aucune différence significative entte les communautés pour cinq des construits testés, les statistiques simples et les données des tabulations recoupées indiquent que le processus de transfert n'a pas donné les résultats escomptés. En conséquence, les premières nations devraient réexaminer la manière dont elles mettent en oeuvre le contrôle local.

Full Text:

PDF