STRATEGIC AND MORAL QUESTIONS IN THE NUCLEAR DEBATE

Brian Hehir

Abstract


The strategy of deterrence as a military option is in trouble today. The left has always been against the policy of nuclear weapons being stockpiled and strategically arranged to create a deterrent because of possible use either accidently or by design. The right said that nuclear weapons could play some role as a military option. But with the advent of the Strategic Defence Initiative even the right sees the deterrence argument as bankrupt. For the first time, this puts the western world in a position of striking out and reshaping the debate in a way that will make it productive in terms of security, defence, economy, and safety.

RÉSUMÉ

La stratégie de la dissuasion est une option militaire aujourd'hui en danger. La gauche s'est toujours opposée à la constitution d'un arsenal nucléaire que l'on déploie en certains endroits stratégiques comme moyen de dissuasion, en raison des risques éventuels d'une utilisation accidentelle ou délibérée. La droite pour sa part a toujours déclaré que les armements nucléaires pouvaient jouer un rôle comme option militaire. Mais depuis l'avènement de l'initiative de défense stratégique (SDI), l'argument de dissuasion apparaît périmé, même pour la droite. Pour la première fois, le monde occidental est en mesure de refaçonner le débat de manière à le rendre productif en fonction de la sécurité, de la défense, de l'économie et de la sûreté.

Full Text:

PDF