DIMENSIONS NATIONALE ET INTERNATIONALE DE L'UNIVERSITÉ

Louis-Albert Vachon

Abstract


Parmi les institutions que se donne une société pour assurer ses cadres et son développement, le bien-être et la promotion de ses membres, l'université paraît soumise à des contraintes diverses, voire à des tensions contradictoires. Elle est au premier rang des préoccupations de l'Etat; elle est, par ailleurs, mise en cause et contestée dans sa raison d'être. Elle doit simultanément être au service de la société et faire preuve d'un esprit critique à l'endroit de cette même société. Les valeurs dont elle a la garde lui confèrent la stabilité, mais elle est menacée par les nouvelles tactiques de ses opposants. Il lui revient d'être un foyer d'innovation, alors que plusieurs de ses éléments sont de tendance conservatrice. Elle est partagée entre la nécessité de contrôles extérieurs et l'importance d'une autonomie légitime. Dans ses fonctions primordiales, elle hésite parfois entre les impératifs de l'enseignement et l'urgence de la recherche. Lorsqu'elle définit ses objectifs pédagogiques, face aux difficultés de la prospective, elle doit opter, suivant les secteurs concernés, tantôt pour la spécialisation, tantôt pour la polyvalence. Le climat intellectuel qu'elle crée donnera lieu à des tendances allant du désintéressement au pragmatisme. Dans sa gestion interne, il lui faut maintenir un équilibre entre la centralisation qui garantit son unité et la démocratisation qui assure son bon fonctionnement. Ouverte indistinctement à tous ceux qui peuvent poursuivre leur formation intellectuelle, il lui revient de former des citoyens qui, par leur valeur propre, soient au premier rang. Enfin, il est encore une autre antinomie, du moins en apparence, à laquelle sont consacrés les propos qui suivent : en raison des fins qu'elle poursuit et des fonctions qu'elle exerce, l'université de taille normale doit-elle être ouverte au monde ou circonscrite à un pays? En d'autres termes, doit-elle être limitée au service de la société à laquelle elle appartient ou capable et préoccupée de coopération internationale? Dans cette question, des points de vue paraissent s'opposer, qui, à la vérité, se concilient dans leur synthèse.

Full Text:

PDF