Appel à communication

REGARDS CROISÉS DE LA RECHERCHE SUR L’ACCOMPAGNEMENT PROFESSIONNEL EN MILIEUX SCOLAIRE ET UNIVERSITAIRE

Texte de l’appel :

Les milieux éducatifs, qu’il s’agisse des ordres primaires, secondaires ou postsecondaires, vivent des transformations constantes et les acteurs qui y évoluent sont appelés à satisfaire les attentes sociopolitiques et institutionnelles de plus en plus pressantes en termes de rendement, d’efficacité, de réussite et de rayonnement. Ces attentes ont notamment des répercussions significatives sur le maintien à l’emploi des enseignants des écoles comme des professeurs d’université. En effet, selon les études recensées par Gagnon (2017), le taux d’abandon de la profession par les enseignants oscille entre 20 et 40 % chez les nouveaux enseignants, au Canada. Les résultats d’une enquête menée en 2006 par la Fédération québécoise des professeures et professeurs d’université (FQPPU), pour leur part, indiquaient un taux d’abandon de l’ordre de 29 % chez les nouveaux professeurs d’université (Dyke, 2006). La lourdeur de la tâche compte habituellement parmi les facteurs les plus décisifs dans le choix de demeurer ou de quitter la profession enseignante, que ce soit en milieu scolaire ou universitaire. Entre autres dispositifs ayant démontré leur pertinence et leur efficacité pour favoriser la rétention dans l’enseignement, l’accompagnement par un collègue, un conseiller ou un superviseur chevronné siège en tête de lice de nombreuses études. Ancré à la fois dans le socioconstructivisme vygotskien, ainsi que dans l’apprentissage social bandurien, l’accompagnement auprès des enseignants et professeurs des milieux éducatifs, bien que l’on s’y intéresse de plus en plus, ne reçoit pas encore l’attention qu’il mérite dans les travaux des chercheurs en sciences de l’éducation.

Plus précisément, selon De Ketele (2007), l’accompagnement consiste en un processus d’apprentissage pour l’accompagné, comme pour celui qui accompagne. Il s’actualise à travers des périodes d’activités définies dans le temps, qui ont pour but de répondre à un problème auquel fait face l’accompagné et qui requièrent l’accompagnement d’un mentor, d’un conseiller, d’un pair-expert, d’un professeur, d’un superviseur ou d’un collègue avisé. Le besoin d’accompagnement provient du désir de l’accompagné d’être en relation avec l’autre, de se raconter, de se rassurer, de rompre l’isolement ou d’être guidé (Le Bouëdec, 2002). Il arrive également que l’offre d’accompagnement surgisse d’un contexte institutionnel ou communautaire qui, par le jumelage d’un accompagnateur à un accompagné, souhaite faciliter la résolution d’une situation problématique rencontrée par ce dernier (Duchesne, 2010). Les milieux de formation que sont les universités offrent des occasions d’accompagnement des nouveaux professeurs de diverses façons (Amundsen et McAlpine, 2009; Demougeot-Lebel et Perret, 2010; Langevin, Grandtner et Ménard, 2008; Ménard, Bédard, Leduc, et Gravelle, 2017). Il en va de même pour les enseignants des écoles qui vivent eux aussi, dans le quotidien de leur travail, de nombreuses occasions de fournir un accompagnement personnalisé à un enseignant novice, comme d’être eux-mêmes accompagnés, dans le cadre de leurs activités de développement professionnel, par un collègue expérimenté, un conseiller pédagogique, un superviseur ou un chercheur de l’université (Gagnon, 2017; Gravelle, 2017a, 2017b; Provencher, 2010; Savoie-Zajc, 2010).

Ce numéro thématique court vise à enrichir la compréhension des processus d’accompagnement, de même que l’expérience de l’accompagnateur des milieux scolaires et universitaires. Dans ce sens, ce numéro thématique s’inscrit dans une perspective interdisciplinaire qui conjugue les préoccupations de différents champs éducationnels afin de parvenir, d’une part, à une vision commune des obstacles et à la prise en compte de l’importance de l’accompagnement et de la formation dans les milieux scolaires et universitaires.

Les articles de ce numéro thématique court seront retenus sur la base d’une réflexion théorique, empirique ou méthodologique en lien avec les processus d’accompagnement et de formation dans les milieux scolaires et universitaires :  

  • Quels sont les enjeux de ces formes d’accompagnement?
  • Comment les accompagnateurs assument-ils leur rôle et quelles formes de soutien reçoivent-ils à cet égard?


Types d’articles acceptés pour ce numéro thématique court : soumissions évaluées par des pairs

  • Articles conventionnels de revue (jusqu’à 8000 mots, avec références). Contributions inédites à la théorie, à la pratique et à la recherche, ces textes sont susceptibles d’intéresser autant les professionnels que les chercheurs du domaine. Ils doivent être très bien rédigés et respecter des standards intellectuels élevés.
  • Essais et revues de littérature (entre 4000 et 6000 mots, avec références). Survols de domaines de recherche particuliers, de traditions théoriques précises, etc., ces textes constituent une introduction spécialisée à un sujet et sont destinés aux chercheurs et professionnels peu ou pas familiers avec le domaine.

Le numéro thématique court sera intégré dans un numéro général de 2019 — 4 à 5 articles maximum seront acceptés. 

Pour plus d’informations : http://mje.mcgill.ca/about/submissions


Date limite de soumission : 31 novembre 2018

Toutes les soumissions doivent être envoyées en ligne par le site de la RSÉM (http://mje.mcgill.ca/about/submissions#onlineSubmissions) et doivent indiquer clairement qu’elles sont à l’intention du numéro thématique. Les soumissions ne rencontrant pas les directives pourront être retournées aux auteurs.


Langue du numéro : français


Contacts :

France Gravelle, Université du Québec à Montréal gravelle.france@uqam.ca

Nathalie Gagnon, Université du Québec à Rimouski Nathalie_Gagnon@uqar.ca

Sylvie Wald, MJE / RSÉM, mje.education@mcgill.ca (contact technique)

 

Références

Amundsen, C. et McAlpine, L. (2009). Learning supervision: Trial by fire. Innovations in Education and Teaching International, 46(3). Repéré à https://doi.org/10.1080/14703290903068805

De Ketele, J.-M. (2007). Préface. Dans M. Vial et N. Caparros-Mencacci (dir.),L’accompagnement professionnel? Méthode à l’usage des praticiens exerçant une fonction éducative. Bruxelles, Belgique : De Boeck.

Demougeot-Lebel, J. et Perret, C. (2010). Identifier les conceptions de l'enseignement et de l'apprentissage pour accompagner le développement professionnel des enseignants débutants à l'université. Savoirs, 23(2), 51-72. doi:10.3917/savo.023.0051.

Duchesne, C. (2010). À propos de l’accompagnement avant et pendant les stages d’étudiants immigrants inscrits à un programme de formation à l’enseignement. Revue des sciences de l’éducation, 36(1), 95-115.

Dyke, N. (2006). Le renouvellement du corps professoral dans les universités au Québec. Profil et expérience d’insertion des recrues en début de carrière. Montréal, QC : Fédération québécoise des professeures et professeurs d’université.

Gagnon, N. (2017). Portrait de l’accompagnement mentoral au regard de l’agir compétent des enseignants-mentors oeuvrant dans le cadre du Programme d’insertion professionnelle du nouveau personnel enseignant (PIPNPE) de l’Ontario(Thèse de doctorat, Université d’Ottawa, ON). Repéré à https://ruor.uottawa.ca/bitstream/10393/35754/1/Gagnon_Nathalie_2017_th%C3%A8se.pdf

Gravelle, F. (2017a). Accompagnement pédagogique à l’Université d’Ottawa : des pratiques et des stratégies en évolution. Dans A. Huot et P. Pelletier (dir.), Construire l’expertise pédagogique et curriculaire en enseignement supérieur. Connaissances, compétences et expériences(p. 231-248). Québec, QC : Presses de l’Université du Québec. Repéré à http://extranet.puq.ca/media/produits/documents/3117_9782760548121.pdf

Gravelle, F. (2017b). L’accompagnement pédagogique offert aux professeurs de l’Université d’Ottawa — Cours hybrides et en ligne. Dans F. Lafleur et G. Samson (dir.), Formation à distance en enseignement supérieur : l’enjeu de la formation à l’enseignement (p. 109-120). Québec, QC : Presses de l'Université du Québec. Repéré à http://www.puq.ca/catalogue/livres/formation-distance-enseignement-superieur-3315.html

Langevin, L., Grandtner, A. et Ménard, L. (2008). La formation à l’enseignement des professeurs d’université : un aperçu. Revue des sciences de l’éducation, 34(3), 643-664. doi:10.7202/029512ar. 

Le Bouëdec, G. (2002). La démarche d’accompagnement, un signe des temps. Éducation permanente, 153(4), 12-19.

Ménard, L, Bédard, D., Leduc, D. et Gravelle, F. (2017). La formation des nouveaux professeurs d’université : ses effets à court terme. Revue formation et profession, 25(3), 3-17.Repéré à http://formation-profession.org/files/numeros/18/v25_n03_413.pdf

Provencher, A. (2010). Développement de l’identité professionnelle d’enseignantes débutantes en contexte de relation mentorale(Mémoire de maîtrise, Université de Montréal, QC) Repéré à https://papyrus.bib.umontreal.ca/jspui/bitstream/1866/4410/2/Provencher_Ariane_2010_m%C3%A9moire.pdf.

Savoie-Zajc, L. (2010). Les dynamiques d’accompagnement dans la mise en place de communautés d’apprentissage de personnels scolaires. Éducation et Formation, e-293(mai), 9-20.