51-2ÉditorialIDHTML

Éditorial


Cette édition régulière de la RSÉM comporte une variété de rubriques : articles de recherche, Notes du terrain, Forum et comptes-rendus. Malgré l’incontournable et bien venue prépondérance des articles de recherche, la place importante et inusitée ménagée au débat, à travers les quatre articles de la section Forum, est frappante et tombe à pic, alors que s’achève à travers le Québec la consultation déjà contestée menée par le ministre de l’Éducation Proulx en vue de déposer une politique sur la réussite éducative.

La volonté des savants de participer aux débats publics ou de faire participer le public aux débats savants est non seulement au cœur d’une section comme le Forum, mais elle caractérise aussi « On keeping public visual fieldnotes as reflexive ethnographic practice » rédigée par Burkholder. Dans cette Note du terrain, l’auteure explique de quelle manière elle utilise ses notes de terrain visuelles et le blogage pour échanger avec les participants et le public via un espace numérique. Ce faisant, elle permet aux participants de prendre part à toutes les étapes du processus de recherche et de collaborer pleinement à un projet de recherche participative ayant un objectif de réflexivité.

Notons également que les textes sont en majorité écrits en français. Si plusieurs articles étudient la situation éducative au Québec, les terrains de recherche incluent aussi l’Est, le Centre et l’Ouest du Canada. Bien que tous les écrits de ce numéro s’intéressent de près ou de loin à l’emploi réflexif des connaissances issues de la recherche en éducation pour améliorer l’enseignement et l’apprentissage à tous les ordres d’enseignement, il est néanmoins possible, à partir du critère des populations étudiées, de distribuer en trois ensembles les dix articles de recherche dont il se compose. Un premier groupe s’intéresse à des élèves du primaire et du secondaire ; un deuxième concerne les enseignants du secondaire et du collégial et un troisième, les directions d’écoles.

Bakhshaei, Georgiou et Mc Andrew ont découvert que les étudiants d’origine sud-asiatique fréquentant les écoles secondaires du secteur anglais ont un fort taux de diplomation, alors que leurs compatriotes étudiant dans le secteur francophone ont le taux de décrochage au secondaire le plus élevé. Ils identifient un certain nombre de facteurs pouvant expliquer la vulnérabilité des étudiants issus du secteur francophone, dans le but de favoriser le développement de politiques et pratiques à même de soutenir leur réussite académique et leur graduation. L’étude de Lessard et Bolduc, elle, évalue les effets de deux programmes (lecture seulement et lecture-musique) sur le développement du vocabulaire et des habiletés morphosyntaxiques d’élèves de deuxième année, tandis que Campeau compare deux approches pédagogiques pour aider des élèves du secondaire en classe d’adaptation scolaire à l’apprentissage de concepts de la géographie. Pour leur part, Moldoveanu, Grenier et Steichen apportent des éclaircissements théoriques à propos de la différenciation pédagogique et de la pratique de différenciation en s’appuyant sur le construit d’intentionnalité d’action. Les auteurs présentent ensuite les résultats d’une recherche, menée auprès de 24 enseignants du primaire au Québec, qui explorait leurs représentations et documentait leurs pratiques effectives.

Dans le deuxième bloc, Richardson signe l’article « Online “iDentity” Formation and the High School Theatre Trip ». Il y aborde la manière dont la formation identitaire des étudiants effectuée en ligne peut être comprise et vécue parallèlement à des expériences scolaires non numériques, telles qu’assister à une pièce de théâtre. Pour sa part, Lauwerier rapporte des données d’entretiens et d’observations d’enseignants du Sénégal au cours de leur formation et dans leur pratique en classe, afin de voir dans quelle mesure ces enseignants peuvent favoriser la pertinence de leurs enseignements dans l’éducation de base.

Dans le dernier article de cet ensemble, Leroux, Beaudoin, Grenier, Turcotte et Rivard s’intéressent aux manières dont l’insertion professionnelle et la résilience diffèrent selon le contexte d’enseignement. Pour ce faire, ils comparent les facteurs de risques et de protection en lien avec l’insertion professionnelle d’enseignants généralistes (au primaire) et d’enseignants spécialistes (en éducation physique et à la santé). À une époque où les résultats aux tests influencent grandement le milieu de l’éducation, Costello et Costello analysent les implications de politiques en matière de littératie plus strictes et imposées aux enseignants sur leur pratique et leur professionnalisme. Ce faisant, ils dénotent une augmentation de la « passivité professionnelle ». En effet, les enseignants avaient le sentiment d’être obligés d’enseigner sans respecter leurs valeurs et de devoir se conformer, au lieu d’être encouragés à demeurer des agents professionnels, pleinement en contrôle dans leur classe. La question de la réflexivité émerge aussi de la recherche collaborative dont Gohier, Jutras, Desautels et Chaubet rendent compte. Ils ont en effet présidé au bon déroulement d’une recherche sur le processus de développement de la réflexion éthique chez des enseignants, avec deux groupes d’enseignants de cégeps des régions de Montréal et de Québec. L’analyse de la dynamique du processus de réflexion leur a permis de se pencher sur les types de normativité qui sont en jeu dans les situations dans lesquelles des problèmes d’ordre éthique se manifestent.

Le troisième et dernier bloc associe un article et une Note du terrain qui, compte tenu de l’importance centrale des directions d’écoles dans la plupart des systèmes scolaires actuels, ont en commun de s’intéresser à leurs compétences, leur formation et leur rôle. Dans une recherche qualitative menée auprès de 101 acteurs francophones de l’éducation des 10 provinces canadiennes, IsaBelle, Meunier et Gélinas Proulx identifient les contextes de formation (formel, non formel ou informel) qui peuvent favoriser le développement des compétences des nouvelles directions d’école. Pour la majorité des participants de presque toutes les provinces, les contextes formel et informel ont aidé les nouvelles directions à développer leurs compétences, alors que le contexte non formel constitue le contexte pouvant soutenir les nouvelles directions à développer leurs compétences.

En continuité avec l’article d’IsaBelle et coll., Matthews présente dans sa Note du terrain une réflexion sur son expérience en tant que leader. Elle explique également de quelle façon des changements constructifs se sont produits dans son établissement lorsqu’elle a commencé à se considérer davantage comme un coach. En tant que parent d’un enfant impliqué dans des sports d’équipes, elle utilise le terrain de jeu comme analogie, adoptant une philosophie d’entraîneur dans l’organisation de ses priorités et dans son approche auprès des enseignants et apprenants. Son analogie peut s’avérer utile pour d’autres directeurs désireux d’apporter des changements au sein de leur milieu.

Le Forum, pour sa part, présente les thèses et arguments de six auteurs à propos de la valeur et de l’usage réflexif des données probantes et des pratiques exemplaires, mais aussi à propos de l’excellence en éducation et de la fraude intellectuelle, entre autres controverses qui sont dans l’air du temps. Dans son article, Barallobres examine la valeur des critiques faites à l’endroit des résultats de recherches en didactique des mathématiques et les efforts consentis par Baillargeon, entre autres dans un ouvrage de vulgarisation récent, pour débusquer diverses fraudes pédagogiques. L’auteur émet également quelques critiques cinglantes envers certains arguments de Baillargeon. Le statisticien Bergeron, quant à lui, analyse la méthodologie utilisée par Hattie, dans sa fameuse mégaanalyse, et en vient à la conclusion que cette méthodologie doit être qualifiée de pseudoscience. La contribution de Béland, Cousineau et Loye a comme objectif de puiser aux critiques sur l’utilisation des statistiques pour améliorer les pratiques d’analyses quantitatives en éducation. Finalement, dans un contexte québécois de négation du caractère autonome et collégial de la recherche en éducation, de la formation à l’enseignement et de l’enseignement scolaire obligatoire, Demers propose de recadrer la réflexion sur l’efficacité en éducation et examine, pour ce faire, la nature de la réussite scolaire et de l’excellence scolaire. L’auteure dénonce l’imposture des auteurs de certaines mégasynthèses qui prétendent identifier de façon définitive une méthode unique assurant la réussite scolaire, comme « l’instruction directe », qui rejettent la faute sur les épaules des élèves et des enseignants et qui minimisent les effets des facteurs socioéconomiques et sociopolitiques justement soulignés ailleurs dans ce numéro de la revue. Enfin, elle s’inscrit en faux contre une définition de l’efficacité des enseignants basée sur une mesure quantitative de l’apprentissage selon des critères exogènes aux apprenants.

MAé, TSW, AA et MC


Editorial


This general issue of the MJE features a variety of formats: research articles, Notes from the Field, book reviews and a MJE Forum. Despite the prevalence of research articles (always welcome), striking and timely is the important yet nascent space apportioned to debate — here, appearing as four articles, timely considering the contested consultations across Quebec led by the Minister of Education Proulx, with the objective being of tabling a policy on educational success.

The willingness of scholars to take part in public debate or to encourage public participation in scholarly discussions, which is at the heart of the Forum, also characterizes “On keeping public visual fieldnotes as reflexive ethnographic practice,” by Burkholder. In this Note from the Field, the author uses public visual fieldnotes and blogging as a way to share her research with the public and her participants. This practice intends to engage participants in all stages of the research process as one way of working towards creating a participatory project aimed towards reflexivity.

We also note that a majority of the texts in this issue are written in French. If many articles study the educational situation in Quebec, the research contexts also include Eastern, Central, and Western Canada. While the articles in this issue are directly or indirectly interested in the reflexive use of knowledge emanating from research in education to improve teaching and learning at all levels of education, it is nonetheless possible, based on the study populations, to distribute the 10 research articles into three groups. A first group focuses on primary and high school students; a second concerns secondary and collegial teachers, and a third, school principals.

Bakhshaei, Georgiou, and Mc Andrew found that while South Asian students in English-language schools have a positive graduation rate, their coethnic peers in the French sector tend to have the highest secondary school drop-out rate. They identify a number of factors leading to the vulnerability of these students in the French sector that can inform the development of policies and practices to support their academic achievement and graduation. Lessard and Bolduc’s study evaluates the effects of two programs (reading only and reading-music) on the development of vocabulary and morphosyntactic skills of francophone second graders, while Campeau compares two pedagogical approaches to help high school students in special education classrooms learn concepts of geography. For their part, Moldoveanu, Grenier, and Steichen provide theoretical clarifications on differentiated instruction and the practice of differentiation based on the construct of intentionality of action. The authors then present the results of a research conducted with 24 primary teachers in Quebec which explored their representations and documented their practices.

As for the second group, in “Online ‘iDentity’ Formation and the High School Theatre Trip,” Richardson considers how the online identity formation of secondary school students can be understood and experienced alongside non-digital experiences such as a school trip to the theatre. For his part, Lauwerier reports on data gathered through interviews with and observations of teachers in Senegal during their training and in-class practicum to see how teachers can best enhance the relevance of their practice when teaching in schools. In the last article belonging to this second group, Leroux, Beaudoin, Grenier, Turcotte, and Rivard inform us about the ways in which different teaching contexts may lead to differences in teacher induction and resilience by comparing the risks and protective factors associated with the induction of generalist (elementary) and specialist (physical and health education) teachers. In an educational climate increasingly driven by test scores, Costello and Costello consider the implications of more stringent mandated literacy policies for teacher practice and professionalism and found that “professional passivity” was on the rise: teachers’ feeling that they were being asked to teach in ways contrary to their values; that they were being “acted upon” rather than encouraged to be professional actors in their own right in their classrooms. The question of reflexivity also emerges from Gohier, Jutras, Desautels and Chaubet’s collaborative research on the development of ethical reflection in teachers conducted with two groups of college-level (CEGEP) teachers in the Montreal and Quebec City regions. Their analysis of the reflection process dynamics enabled them to identify types of normativity that are at play in situations where ethical problems arise.

The third and final group ties together an article with a Note from the Field. Considering the central importance of school principals in most school systems, both article and Note focus on principal competencies, their training, and their role. In a qualitative research study conducted with 101 francophone education agents from 10 Canadian provinces, IsaBelle, Meunier, and Gélinas Proulx identify training contexts (formal, non-formal, or informal) that can contribute to the development of new principals’ competencies. For the majority of participants across provinces, formal and informal educational contexts contributed to develop new principals’ competencies, while non-formal education contexts helped principals to further develop their competencies in the future. Relatedly, Matthews, in her Note from the Field, reflects on her experience of being a principal and how, when she began to see her role as more of a coach, constructive changes began to happen in the school. As a parent of children involved on sports teams, she turned for her coaching analogy to the sports field, re-organizing her priorities and approach with teachers and learners. Her analogy may be useful to other principals looking to bring about change in their schools.

The Forum, for its part, presents the theses and arguments of six authors on the value and reflexive use of convincing evidence and exemplary practices, taking up such topics as excellence in education and intellectual fraud, among other controversial subjects that are presently circulating. In his article, Barallobres assesses the critiques made to research on the didactics of mathematics and the efforts undertaken by Baillargeon in recent outreach work in order to bring to light diverse pedagogical frauds. The author also issues scathing critiques towards some of Baillargeon’s arguments. The statistician, Bergeron, analyzes the methodology used by Hattie in his famous meta-analysis and concludes that this methodology counts as pseudoscience. Béland, Cousineau, and Loye’s contribution seeks to draw from the critiques made towards the use of statistics to improve quantitative analysis practices in education. Finally, in a Quebecois context, which negates the autonomous and collegial character of research in education, of teacher training and compulsory school education, Demers proposes to reframe the reflection on efficiency in education and, in doing so, examines the nature of academic achievement and academic excellence. The author denounces the imposture of certain authors of megasyntatheses, who claim to identify, in a definitive manner, a unique method to ensure academic success, for example “direct instruction,” which shifts the blame to students and teachers and minimizes the effect of socioeconomic and sociopolitical factors of the kind underlined elsewhere in this edition of the journal. The “direct instruction” megasynthesis incorrectly defines teacher efficiency based on a quantitative measure of learning according to criteria that are external to learners.

MAé, TSW, AA & MC